Catégories
Uncategorized

Pourquoi acheter une grue d’occasion ?

Lorsqu’on s’engage dans la construction, les matériaux indispensables peuvent nécessiter un coût considérable. La grue fait partie de ces équipements dont le prix est onéreux selon le type de grue. Dans ce cas, l’achat d’une grue d’occasion semble être la solution pour réaliser des économies ou encore si vous disposez d’un budget limité.

Les différents types de grues

Il existe plusieurs types de grues, mais la majorité sont réservées à utilisation spécifique comme les grues portuaires qui permettent uniquement le déchargement des navires. Pour ce qui est de la construction d’une maison, on utilise deux types de grues : les grues mobiles et les grues à tour.

Les grues à tour

Ce sont les plus utilisées dans le domaine de la construction et autres travaux. Ces équipements sont polyvalents et, on s’en sert pour la réalisation de plusieurs travaux : le déménagement, l’ingénierie ou encore la construction. Ces machines sont sûres et stables, et recommandées pour la réalisation des travaux complexes et difficiles. Les grues peuvent être fixes ou mobiles, et utilisées pour porter des charges lourdes de plusieurs tonnes. Elles sont contrôlées par une personne. Mais certaines ont la possibilité d’être automatisées ou télécommandées. Soyez vigilant, car la grue à tour lorsqu’elle est mal utilisée peut s’avérer dangereuse en raison de son poids et sa taille. Pour l’achat de votre grue, veillez au respect des limitations de charge et les instructions de l’opérateur.

Les grues mobiles

Elles peuvent exécuter plusieurs tâches de déplacement et de levage. Elles sont utilisées sur les chantiers de construction, dans les entrepôts, sur les docks en raison de leur polyvalence.

Les grues sont composées d’une cabine de commande, d’une flèche en acier, d’un moteur ou d’un treuil. La flèche de la grue est fixée sur sa base et s’étend vers le haut, prenant la forme d’un V ou d’un A et permettant de se déplacer d’une manière horizontale les charges. Et le treuil permet de les abaisser ou de les hisser. On s’en sert généralement en renfort de la grue à tour.

Une grue d’occasion vous sera d’une grande utilité si vous désirez par exemple construire une maison. Pour en savoir plus concernant la réussite d’un projet immobilier, rendez-vous sur https://www.zambonimmobilier.fr/.

Pourquoi stabiliser une grue ?

L’usage de la grue sur un chantier de construction permet de répondre à différents besoins. C’est une solution efficace pour soulever de lourdes charges (béton, sable, ou ciment). Son utilisation est pratique pour les tâches qui s’avèrent chronophages et coûteuses. Pour les besoins de manutention en hauteur, la grue est la machine parfaite. Cet appareil est essentiel pour la réduction des risques sur le chantier. L’utilisation de cet appareil donne aux ouvriers une marge de manœuvre pour limiter les déplacements en hauteur en levant des charges lourdes.

L’achat d’une grue peut représenter un gros investissement, ce qui n’est pas le cas pour une acquisition d’une grue d’occasion qui présente de nombreux avantages :

  • Acquisition à un prix moins élevé,
  • Possibilité de trouver plusieurs modèles d’une même marque.
Catégories
Uncategorized

Pourquoi acheter un bien immobilier à Nantes ?

Nantes est la capitale du Nord-Ouest de la France qui offre un cadre de vie agréable possédant une croissance démographique constante et de grands projets d’aménagement du territoire. Même si ces dernières années, le prix de l’immobilier a augmenté ce qui veut dire que le marché de l’immobilier dans cette ville est dynamique et que la demande est forte. Aussi, plus de 50 % des ventes de biens immobiliers neufs sont réalisées par des investisseurs ce qui revient à dire que Nantes est une ville où investir serait plus que profitable.

Une ville attractive

Cette ville est connue pour son cadre de vie agréable et paisible. Les personnes qui y vivent apprécient tous les aspects de cette dernière à l’instar de :

  • Ses espaces verts,
  • La qualité des transports,
  • La proximité avec la capitale Paris,
  • Les musées et lieux culturels,
  • Le patrimoine architectural.

Le dynamisme économique

Le développement de la démographie dans la ville de Nantes s’explique par son dynamisme économique. Le nombre d’emploi proposé attire des personnes à la recherche d’une stabilité professionnelle. La majeure partie des travailleurs viennent directement de la capitale. Nantes a été reconnu comme la ville où il fait bon de travailler.

La demande locative est élevée

Plus de 60 % des personnes qui vivent à Nantes sont des locataires et le reste ce sont des propriétaires. Cette forte demande locative fait de cette ville la meilleure pour obtenir un bon rendement locatif. Si vous planifié d’investir à Nantes, vous trouverez facilement des locataires surtout si vous faites appel à une agence de gestion locative.

Pour un achat immobilier, deux options s’offrent à vous : le neuf ou l’ancien, chacune offre des avantages, mais le neuf encore plus. https://www.immobilier-gazelles.com/ vous donne les raisons d’investir dans le neuf.

Une ville touristique

Plus de deux millions de personnes visitent la ville de Nantes chaque année ce qui fait d’elle la 7ème ville touristique de l’hexagone. Entre ses jardins naturels, les lieux culturels et autres divertissements, vous ne risquez pas de regretter votre investissement encore moins de le faire regretter à vos futurs locataires. La ville de Nantes dispose de nombreuses infrastructures dédiées au sport, à la musique ou au spectacle. Si vous misez sur un investissement saisonnier, vos bénéfices n’en seront que plus rentables.

Des dispositifs de défiscalisation dans l’ancien et le neuf

De nombreux dispositifs sont mis à la disposition des investisseurs afin de leur permettre de réduire leurs impôts en louant un bien immobilier. Par exemple, si vous décidez d’investir dans le neuf, cela vous permet de profiter du dispositif de la loi Pinel et Censi Bouvard. Le second dispositif est réservé aux personnes qui souhaitent investir dans les résidences de service. Le dispositif LMNP (loueur meublé non professionnel) est prisé pour la location meublée. Si vous disposez d’un budget élevé, la loi Malraux peut être une option, car elle permettra de réduire les impôts grâce à la rénovation et la location d’un bien ancien prestigieux.

Catégories
Uncategorized

Location vide : quand choisir le régime forfaitaire ?

Pour une location vide un ou plusieurs biens immobiliers, il est préférable de choisir une déclaration fiscale moins complexe à l’instar du régime forfaitaire. Les conditions d’application et les limites font ce régime est des plus avantageux contrairement aux autres régimes.

Les propriétaires concernés

Une fois que le montant des loyers charges exclus de l’ensemble de vos locations vides est inférieur ou égal à la somme de 15 000 euros pour une année, vous faites partie du régime forfaitaire appelé micro-foncier à savoir automatique et sans formalité.

Les modalités d’imposition

Le régime micro-foncier est applicable sans aucune formalité spécifique. La seule chose à faire est de reporter la somme de vos revenus bruts fonciers sur la déclaration de tous les revenus. Cela vous fera profiter d’un abattement de 30 % calculé par l’administration fiscale.

Les limites du régime forfaitaire

Le régime forfaitaire est recommandé en raison de sa praticité. Il convient qui ont des difficultés à utiliser un imprimé fiscal. Le taux forfaitaire d’abattement de 30 % est faible en comparaison aux 50 % prévus en matière de location meublée. L’abattement est reconnu pour couvrir les frais et les charges du logement. Il ne sera pas possible de déduire une autre dépense en plus du forfait. Mais les frais et charges représentent environ plus de 30 % du montant de loyers. Dns ce cas, le régime forfaitaire est désavantageux. C’est la raison pour laquelle la loi autorise au propriétaire de renoncer, à n’importe quel moment au régime forfaitaire et de choisir le régime réel d’imposition des revenus fonciers.

Il est important avant toute location de bien immobilier de se renseigner concernant les baux ruraux, et à ce sujet, https://www.f2mimmo.com/ vous donne plus d’informations.  Aussi, le régime forfaitaire convient plus aux propriétaires qui n’ont plus d’intérêts à rembourser auprès d’une banque et dont les biens locatifs génèrent peu de charges. Cela peut être la cas si des travaux engagés dans les parties communes ou privatives sont limités.

La perte du régime forfaitaire

En tant que propriétaire de bien immobilier, vous pouvez perdre le régime forfaitaire dans les cas suivants :

  • Vous décidez d’opter pour le régime réel,
  • Vos revenus locatifs excèdent le plafond autorisé.

Lorsque vos revenus locatifs dépassent le plafond autorisé, vous faites partie du régime réel, et la première année d’excédent.

Si les charges et les frais dépassent 30 % de vos loyers, vous devriez opter pour le régime réel qui sera plus avantageux pour vous. Cela vous permet de baisser considérablement votre profit foncier, et de créer un déficit foncier. Dans tous les cas, votre impôt sur le revenu sera réduit.

Dans la pratique, la faiblesse du taux de l’abattement, le régime réel est plus profitable. Si vous soumis actuellement au régime forfaitaire, il est recommandé de vérifier si l’autre régime réel ne sera pas plus profitable. Notez que le régime simplifié ne s’applique que dans le cadre de certains régimes particuliers et surtout pour les locations de logements profitant des dispositifs d’investissement locatifs.

Catégories
Uncategorized

L’importance d’un avocat en droit de l’urbanisme

Tout propriétaire de terrain souhaite à un moment donné le construire et le viabiliser. Mais avant de construire, il faut remplir certaines formalités surtout en France. Les travaux de construction et d’aménagement sont régis par des règles juridiques préalablement établis constituant le droit de l’urbanisme. L’obtention d’un permis de construire, de démolir, et la déclaration des travaux, il faut se conformer à plusieurs règles. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de se faire assister par un avocat en droit de l’urbanisme pour votre projet de construction.

Qu’est-ce que le droit de l’urbanisme ?

Le droit de l’urbanisme est l’une des branches du droit public. Très proche du droit administratif, ce dernier est constitué de l’ensemble des règles juridiques dont le but d’organiser et d’encadrer des travaux d’urbanisation des villes et des communes. Le principal objectif est de garantir la mise en œuvre des projets d’aménagement en tenant compte des objectifs de l’administration publique. Ce droit s’oppose aux particuliers aux organes décentralisés de l’Etat à l’instar des collectivités telles que mairie, la région et la préfecture.

Le droit de l’urbanisme régit l’occupation des sols, et on le considère comme un droit transversal lié à d’autres branches du droit.

Le rôle de l’avocat en droit de l’urbanisme 

Ce spécialiste est considéré comme l’auxiliaire de justice habilité à conseiller et défendre les intérêts de ses clients concernant l’urbanisation territoriale. Pour être qualifié de spécialiste, il faut qu’il ait suivi une formation générale en droit public. Ensuite, il doit poursuivre sa formation avec une spécialisation en droit de l’urbanisme. Cet expert doit avoir une bonne aptitude pour plaider la cause de ses clients. Raison pour laquelle, il doit disposer d’une culture juridique et de bonnes capacités d’analyse. Il doit maîtriser les lois en vigueur concernant le droit de l’urbanisme et l’aménagement territorial.

Le droit de l’urbanisme est un domaine qui relève de la compétence d’un avocat spécialisé. Ce dernier vous sera d’une grande utilité si vous projetez de construire une maison ou un appartement surtout pour l’obtention du permis de construire. Pour en savoir plus sur ce document, rendez-vous sur https://www.agenceimmobiliere-caen.com/.

Les missions de l’avocat en droit de l’urbanisme

Vous pouvez avoir besoin des services d’un avocat spécialisé en droit de l’urbanisme quel que soit votre posture (particulier ou pouvoir public). Le rôle d’assistance et de conseil lui permet d’intervenir à plusieurs niveaux d’un projet de construction. Les missions de ce professionnel en gestion de contentieux d’urbanisation sont multiples :

Conseils pour la réussite de tout projet

Quel que soit votre profil, vous pourrez bénéficier des conseils juridiques d’un avocat. Ce dernier assiste les particuliers, les organismes publics et les entreprises. Concernant les particuliers et les personnes morales de droit privé, l’avocat vous sera d’une grande utilité pour :

  • L’obtention d’un permis de démolir,
  • Le document modificatif d’un permis de construire,
  • L’assainissement des eaux usées domestiques,
  • La déclaration préalable de travaux,
  • Le permis d’aménager,
  • Le permis de construire,
  • Le certificat d’urbanisme.
Catégories
Uncategorized

Investissement locatif : comment éviter un redressement

Des travaux non éligibles aux déficits fonciers, un taux de TVA faussé, toutes ces erreurs peuvent enclencher une procédure de redressement fiscal d’un investisseur locatif ou d’un propriétaire. Si vous êtes concerné, sachez qu’il est possible pour vous d’éviter un redressement.

Changer le statut de sa location

Certains propriétaires bailleurs modifient en cours le bail de leur location en choisissant de louer un bien meublé et non vide. Cela leur donne la possibilité de profiter d’un loyer plus élevé et d’accroître la rentabilité de leur investissement locatif. Un changement qui n’est pas sans conséquence sur la fiscalité. Les règles fiscales sont divergentes, et si l’investissement locatif est effectué dans le cadre d’une SCI, le contribuable sera alors soumis à l’impôt sur les sociétés. Cela va provoquer des conséquences fiscales imprévues et plusieurs complications pour l’investisseur.

Des travaux non éligibles aux déficits fonciers

La création des déficits fonciers est une procédure bien connue des investisseurs locatifs qui s’effectuent dans le cadre des monuments du Pinel dans l’ancien, de la loi Malraux. Ces derniers peuvent être déduits de leurs revenus locatifs les dépenses occasionnées au titre des travaux d’optimisation, d’entretien du logement mis en location et la réparation. Si ces dépenses sont plus élevées que les recettes, il s’agit d’un déficit imputé sur l’ensemble des revenus du contribuable. Les travaux de construction n’ont éligibles aux déficits fonciers.

Le contrôle fiscal intervient des années après les travaux, il peut sembler complexe de demander aux sociétés de fournir des documents techniques et des justificatifs de travaux pour préciser qu’il s’agissait des travaux de non construction ou d’amélioration.

Des travaux qui changent la destination d’origine de l’immeuble

Lorsqu’il s’agit d’un immeuble d’habitation, les dépenses d’amélioration sont déductibles des loyers en sachant que les immeubles de bureaux sont exclus. Un immeuble d’habitation a pu être changé en immeuble de bureaux durant quelques années. Si l’occupation ne s’accompagne pas de travaux modifiant la construction, les équipements de l’immeuble ou les aménagements comme la destruction n’est pas modifiée. Cela portera toujours d’un immeuble d’habitation. Les dépenses des travaux engagés pour la remise en location sur le marché résidentiel peuvent être déduire des revenus fonciers. Concernant le placement locatif, découvrez comment le réussir sur https://www.lepacte-immobilier.fr/.

Appliquer un taux de TVA erroné

Lorsque vous réalisez des travaux importants dans un immeuble d’habitation ancien, vous profitez d’une TVA à faible taux, soit 10 % contre 20 % s’il s’agit d’une construction.  Lorsqu’il s’agit du gros œuvre, les travaux ne doivent être refait à plus de 50 %. Par gros œuvre on entend les fondations, et les façades hors ravalement. Un autre critère à respecter, ce sont les éléments de second œuvre concernant les huisseries extérieures, les cloisons intérieures, la plomberie, le système de chauffage, l’installation sanitaire et les planchers non porteurs.

Engager des travaux sans vouloir louer

La déduction des dépenses des travaux des revenus fonciers ne se fait pas automatiquement. Il faut encore prouver que le bailleur avait engagé ses travaux pour la location de son bien.

Catégories
Uncategorized

Dans quels cas le bailleur peut-il casser le bail ?

La résiliation d’un contra de bail par le propriétaire n’est envisageable que dans trois cas et, elle est soumise à certaines conditions prévues par la loi du 6 juillet 1989.  Il s’agit notamment de la vente, de la reprise ou un motif légitime et sérieux.  La lettre de résiliation envoyée au locataire doit suivre quelques règles de fond et de forme ainsi qu’un délai de préavis variant selon le type de location (vide ou meublé).

Les motifs de résiliation de bail

La résiliation d’un bail par le propriétaire doit obligatoirement être motivée par l’une des trois raisons ci-après :

  • La vente,
  • Un motif sérieux et légitime,
  • La reprise du bien par le propriétaire.

La résiliation du bail pour une vente

Si vous décidez de vendre votre bien immobilier, vous pouvez résilier le bail d’habitation de votre locataire. Pour ce qui est de la location vide, le congé pour la mise en vente jouit d’un droit de préemption ce qui signifie que le locataire est prioritaire sur le bien mis en vente. Pour que la lettre de congé soit valide, elle doit contenir les mentions ci-après :

  • Une description complète du bien et des annexes éventuelles,
  • Le prix de vente du bien,
  • Les cinq premiers alinéas de l’article 15-II de la loi n°80-462,
  • La volonté du propriétaire de mettre son bien en vente.

Il faut annexer à la lettre une notice d’information relative aux obligations du bailleur et aux différentes voies de recours et d’indemnisation du locataire.

Lorsqu’un propriétaire décide de mettre un logement en location, il est important pour lui de se renseigner sur les particularités des baux commerciaux. https://www.lions-immobilier.com/ donne plus d’informations à ce propos.

Le droit de préemption est limité aux deux premiers mois du préavis. Il ne sera plus valide si le locataire ne donne pas de réponse ou qu’il décline l’offre de rachat.

La résiliation pour reprise

Le propriétaire peut décider de récupérer son bien en résiliant le contrat de bail. Pour la reprise ; il faut que le propriétaire ou le membre de sa famille qu’il souhaite y loger vive à titre de résidence principale. La lettre de congé adresser au locataire doit contenir les éléments suivants :

  • Le motif,
  • Une justification du caractère réel et sérieux de la reprise,
  • L’adresse et le nom de la personne qui bénéficie de la reprise,
  • Le lien entre le bénéficiaire de la reprise et le propriétaire.

La résiliation pour motif légitime et sérieux

Le dernier motif de résiliation d’un bail doit être légitime et sérieux. Le motif doit figurer dans le courrier envoyé au locataire. Les motifs qui peuvent donner lieu à une telle procédure sont :

  • Les troubles de voisinage,
  • Les impayés ou retards répétés,
  • La transformation du logement sans autorisation.

Si le logement est vendu étant loué, les conditions de résiliation varient en comparaison de ce qui avait été initialement prévu par la législation.

Catégories
Uncategorized

Comment choisir une fenêtre pour son salon ?

Les fenêtres veillottes, mal isolées, un changement s’impose. Le changement des fenêtres est une avancée vers la rénovation thermique. Vous pouvez opter pour un vitrage plus performant ce qui vous permettra de réaliser des économies sur votre consommation d’énergie. Le choix d’une fenêtre n’est pas évident à faire entre les matériaux, les formats et les prix.

Les matériaux et les couleurs

Avant de lister les critères de choix de vos fenêtres, commencez par le choix des matériaux adaptés. Le matériau le plus populaire est sans doute le PVC en raison de son caractère économique. Ces dernières années, des réels progrès ont été constaté en matière d’esthétique, performance thermique, de durabilité dans le temps et des coloris.

Le bois est considéré comme le choix de la raison. Ce matériau est écologique, et diffuse une bonne chaleur ambiante. Son acquisition est toutefois coûteuse, car les fenêtres en bois bas de gamme nécessitent un entretien régulier.

L’aluminium est situé dans la gamme plus harmonieuse, un matériau recyclable, et une ligne épurée. Ce dernier offre une grande résistance pour une isolation thermique de qualité surtout dans les grandes surfaces comme les baies vitrées. Mais vous devez prévoir un budget considérable pour l’acquisition d’un matériau en aluminium.

Il est possible de combiner le bois et l’aluminium pour une meilleure harmonisation de votre intérieur et extérieur. L’aluminium résistera aux aléas du temps. Concernant les couleurs ; sachez que certaines communes imposent des restrictions pour les fenêtres.

Hormis la fenêtre, vous pouvez décidez de réaliser des travaux de rénovation complète pour l’ensemble de votre logement en raison des avantages que vous pourrez en tirer, https://www.diatech-immobilier.fr/ vous en dis plus.

Les types de châssis et d’ouvertures

Le châssis se défini comme la partie dormante de la fenêtre que l’on intègre sur le mur. Cet élément est toujours fixe, mais peut se présenter en différents formats :

  • L’abattant ou fenêtre à soufflet : est une fenêtre de petit format destinée à apporter de la lumière aux petits espaces. Elle est adaptée aux petites pièces ou pour des espaces situés en hauteur.
  • La fenêtre de toit connu sous le nom de velux a comme particularité de se fixer sur la charpente du logement. L’ouverture de cette dernière apporte de la lumière dans la pièce, et ce, quelle que soit sa forme.
  • La fenêtre coulissante : est une variante permettant de plier les battants de la partie coulissante pour disposer d’une plus grande ouverture. L’autre variante concerne l’ouverture avec galandage pour une ouverture complète équipé d’un châssis mobile que l’on insère à l’intérieur de la cloison.

Les formats de fenêtres

Toute la difficulté du choix des fenêtres réside dans la vaste panoplie de formats disponibles. Les formats les plus connus sont : carré ou rectangulaire, et pourtant il en existe d’autres comme la variante en arc. Cette variante permet de conférer une forme plus arrondie au-dessus. Les abattants sont disponibles au format demi-lune, rond ou oval. Les adeptes des formes du style géométriques peuvent choisir les formes en losanges ou trapèzes.

Catégories
Uncategorized

4 conseils pour trouver la bonne location de bureau à Marseille

Le marché de location des bureaux dans la ville de Marseille est très vaste. Trouver un bureau en location peut s’avérer compliqué surtout si vous avez des besoins spécifiques. Toutes les sociétés cherchent un local pour exercer leur activité. Alors, pour trouver le local adapté à votre entreprise, vous devez suivre certaines étapes.

Commencez la recherche sur des sites d’annonces en ligne

La ville de Marseille est réputée pour sa population issue des coins du monde. Il n’est pas évident de trouver un local par ses propres moyens. Une option pour facilement trouver un local en location est de vous rapprocher d’une agence immobilière. Le recours à une agence offre de nombreux avantages que vous pouvez découvrir sur https://www.bdi-immo.com/. Mais certaines entreprises ne préfèrent pas en raison du nombre d’agences peu professionnelles rencontrées dans le passé. Les sites d’annonces en ligne sont des plateformes numériques qui mettent en contact les professionnels et les personnes à la recherche d’un local à louer. Le point positif avec les sites d’annonces géolocalisés est qu’ils proposent des bureaux en location par géolocalisation. Cela veut dire que si vous êtes à la recherche d’un bureau dans une zone spécifique pour faciliter les déplacements vers le lieu de service de vos employés, vous pouvez en trouver sur l’une de ces plateformes.

Réduisez vos options en triant les annonces de location de bureaux

Pour trouver la location correspondante à vos besoins, vous devez effectuer un tri sélectif. Il est recommandé de trier les annonces disponibles pour réduire vos options et orienter vos recherches selon vos besoins. Vous avez certainement une idée fixe de la situation géographique la plus bénéfique pour vous et vos employés. Si vos recherches sont orientées sur des critères spécifiques, vous aurez plus de chances d’avoir de bons résultats.

Plusieurs options de tri sont mises à votre disposition ce qui vous permet de trier les annonces location de bureaux par date de publication, selon une surface désirée ou le prix souhaité. Les locaux sont sélectionnés sur des sites d’annonces et classifiés par spécificité, en sachant que le montant du loyer demandé varie selon le type de location.

Le tri dans les annonces permet de trouver les meilleurs locaux. Cette option et vos critères en matière d’espace et de budget, vous permettra de trouver le local de vos rêves. La limitation du champ de recherche grâce au tri vous fait gagner plus de temps. En quelques clics, vous avez à votre disposition les annonces correspondantes à votre projet de location.

Visitez les locaux les plus intéressants

La visite des locaux est une étape déterminante dans le processus de location d’un local. La visite vous permet d’apprécier les lieux et de vérifier les descriptions faites dans les annonces en ligne. Après la sélection des bureaux qui vous intéressent, trouvez un chrono dans votre agenda pour visiter chacun d’entre eux. Parfois les images ne sont pas le reflet de la réalité, pour éviter des mauvaises surprises, visiter les biens qui remplissent vos critères de sélection.

Catégories
Uncategorized

Combien ça coûte de faire vendre son bien par une agence ?

Lorsque vous désirez vendre votre maison ou votre appartement, vous avez le choix entre le faire vous-même en procédant à une vente de PAP (particulier à particulier) ou alors la confier à une agence immobilière ou un notaire. Chacune de ses options possèdent des avantages et des inconvénients.

L’agence immobilière n’est rémunérée qu’en cas de vente du logement ou du terrain

Il existe différents modes de rémunération pour les agents immobiliers dans tous les pays. Chaque agence immobilière en France doit suivre les recommandations de la loi Hoguet qui fixe leur commission. L’agent immobilier ne peut vous faire payer que les différents services à l’acte c’est-à-dire la communication sur le bien, les visites, le dossier de diagnostic technique. Ce n’est que lorsque la vente est conclue que l’agent perçoit une commission. Même s’il passe des mois pour vendre, il ne sera pas rémunéré s’il ne trouve pas d’acheteur. C’est la raison pour laquelle les frais d’agence immobilière sont très coûteux en France. L’acheteur devra payer pour la mission exécutée ainsi que la procédure de vente et les visites infructueuses.

Libre concurrence sur les prix des agences

Aucune réglementation n’impose le montant de la commission. On a l’habitude de rencontrer des frais proportionnels au prix d’acquisition. Le pourcentage de la commission varie selon la fourchette de prix de l’immobilier varie selon une fourchette de prix dans laquelle le bien se situe. La profession d’agent immobilier a profité d’une hausse des prix de l’immobilier dans les années 2000 puisque cela à directement augmenté le montant des commissions et des intermédiaires. Certains réseaux d’agences essaient parfois de proposer un prix fixe.

Faire jouer la concurrence et ne pas hésiter à comparer  

Selon les professionnels que vous contacterez, vous pouvez côtoyer des conditions de vente et des prix différents. Les commissions des agences varient entre 3 et 10 % en fonction de la valeur de la maison ou de l’appartement. Soyez vigilant et ne confier pas votre bien à la première agence sur laquelle vous tombez. Ce n’est pas parce qu’une agence vous a recommandé ou qu’elle est populaire qu’elle est plus compétitive pour trouver un acquéreur sans vous facturer une commission forte. Prenez la peine de rencontrer plusieurs agents immobiliers et de les interroger sur plusieurs points tels que :

  • Les moyens qu’ils vont utiliser pour rendre votre bien visible et gérer les contacts et les questions sans oublier les visites des potentiels acquéreurs.
  • Le prix qu’il demande pour un logement de cette valeur,
  • Leur estimation du prix de votre bien (maison, appartement ou terrain) selon leur niveau d’expérience sur ce type de bien,
  • Leur stratégie de vente (la plupart des agences recommandent de prévoir une certaine marge pour la négociation en augmentant le prix de base et d’autres vous déconseillent de mettre le prix le plus bas pour mettre toutes les chances de votre côté.

Concernant la location d’un bien immobilier, vous pouvez faire appel à une agence immobilière pour plusieurs raisons que nous vous proposons de découvrir sur https://www.akerys-immobilier.fr/.

Catégories
Uncategorized

Pourquoi faire appel à un architecte pour la construction de sa maison ?

La construction d’une maison n’est pas une mission facile à entreprendre lorsqu’on ne dispose pas de tous les éléments nécessaires. C’est la raison pour laquelle, l’on conseille de faire appel à un professionnel en bâtiment à l’instar de l’architecte. Ce professionnel est incontournable pour des projets nécessitant un permis de construire, tels que la rénovation d’un appartement, la création d’une extension, une surélévation ou construction d’une maison.

Sa présence est obligatoire dans certains cas

Il est obligatoire de recourir aux services d’un architecte pour le dépôt d’un permis de construire ou si votre projet de travaux de construction ou de rénovation concerne une superficie supérieure à 150 mètres carrés.

Pour apporter une meilleure plus-value à votre logement

Gardez toujours à l’esprit qu’une maison dessinées par un architecte sera revendu à un meilleur prix qu’une autre édifiée d’après les plans standards. L’architecture est un professionnel qui va arriver à exploiter au mieux le potentiel d’une construction, d’une réhabilitation ou d’une rénovation. C’est un concepteur qui se soucie de vos envies tout en les concrétisant en respectant les normes et en étudiant la faisabilité du projet de vos rêves.

Pour un projet sur-mesure

Cet expert de l’architecture vous aide à concevoir un projet à votre image et qui est sur-mesure. Il va vous donner plusieurs idées auxquelles vous n’auriez pas penser tout en intégrant cela dans votre budget et des contraintes spécifiques.

Pour comprendre les normes

La législation concernant les travaux de maison, qu’ils soient internes ou externes est très rigoureuse en France. Bien que vous soyez chez vous, vous ne pourrez pas faire ce que voulez. Dans certains cas, vous devez consulter le plan local d’urbanisme de votre commune pour la construction d’une extension, la repeinte d’une façade. Ce n’est pas évident lorsqu’on fait des travaux de maîtriser la loi sur le bout des doigts. En faisant appel à l’architecte, vous bénéficiez de son expertise et de sa connaissance des lois concernant la construction d’une maison individuelle. L’intervention de ce professionnel garantie la légalité des travaux que vous souhaitez engager.

Pour gagner du temps

L’architecte permet de réaliser un gain de temps. Vous n’aurez plus besoin de chercher et de trouver les structures, de monter le dossier pour le permis de construire, et de suivre l’avancée du chantier. Il intervient comme un chef de chantier pour vérifier que la réalité corresponde aux biens plans. Il peut également vous aider à gagner de l’argent en négociant à votre place avec des prestataires. L’architecte possède un réseau relationnel assez vaste : fonctionnaires, banquiers, promoteurs, industriels, ou entrepreneurs. C’est la raison pour laquelle il intervient en tout point du projet lorsqu’il s’agit du choix d’un terrain. Lorsque votre maison est achevée, vous aurez besoin de déménager toutes vos affaires afin de vous installer dans votre nouvelle demeure. On sait tous que le déménagement n’est pas facile, raison pour laquelle vous devez contacter un déménageur professionnel, les raisons sont citées sur https://www.lemarchand-immobilier.fr/

Catégories
Uncategorized

5 choses à faire avant la mise en location d’un bien

Lorsque vous êtes sur le point de placer votre bien en location, un propriétaire bailleur doit effectuer plusieurs vérifications. Certaines d’entre elles sont imposées par la loi et d’autres sont simplement recommandées.

Faire le choix entre une location nue ou meublée, résidence principale ou saisonnière

La plupart des locations que l’on trouve sur le marché de l’immobilier locatif privé le sont à titre de résidence principale. En fonction de la localisation de votre bien et de sa taille, il est possible d’analyser le marché de la location saisonnière et celui de la location meublée. Chaque type de location présente des forces et des faiblesses. Les régimes fiscaux ne sont pas identiques tout comme le mode de fonctionnement avec le locataire.

Il est recommandé de se poser les bonnes questions avant la mise en location du bien, car il peut être long et difficile de passer de l’un à l’autre.

La mise en valeur du bien immobilier

Pour espérer trouver un locataire rapidement, et demander un loyer plus conséquent, vous avez intérêt à bien conserver votre appartement ou votre maison. Par exemple, effectuer des travaux utiles afin qu’il soit toujours en bon état. Si vous estimez que certains équipements sont anciens, remplacez-les. Le simple fait de changer des objets installations vieillottes peut donner un coup de neuf au logement. Lorsque votre bien immobilier se démarque des autres, vous mettez toutes les chances d’avoir plusieurs demandes pour votre location.

Par rapport à la valeur de votre bien immobilier un peu de décoration ou de bricolage ne risque pas de vous ruiner et en plus, la valeur du bien augmentera d’une manière significative.

Si le bien que vous souhaitez mettre en location est en indivision, vous devrez suivre une procédure particulière plus détaillée sur https://www.cht-immobilier.fr/.

Faites réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires

Tout comme pour une vente de bien immobilier, il faut présenter au futur locataire les documents relatifs à l’état réel de la maison ou de l’appartement sur différents aspects. Dans le cadre d’une vente, vous devez présenter 10 diagnostics tandis que pour une location, vous aurez juste à monter au locataire trois à savoir :

  • Le diagnostic ERNT,
  • Le diagnostic plomb,
  • Le diagnostic performance énergétique.

Les résultats des diagnostics sont généralement annexés au contrat de location. Il est judicieux de les réaliser avant la recherche du locataire. Et concernant le diagnostic de performance énergétique, il faut noter les informations dans l’annonce immobilière pour une meilleur conformité.

S’informer sur les prix des locations équivalentes

Pour un investissement réussi dans le locatif, c’est important de tenir compte du marché local. Il s’agit de déterminer si les offres sont inférieures à la demande et inversement. Plus vous êtes informé, mieux vous saurez comment positionner votre bien sur le marché.

S’équiper de tous les documents nécessaires

Pour la gestion des documents avec le locataire, vous devez connaître comment remplir les documents nécessaires. Il peut s’agir du contrat de location fixant les conditions et les détails de la mise à disposition d’un bien immobilier en contrepartie d’un loyer.

Catégories
Uncategorized

Comment négocier les frais d’agence immobilière ?

La négociation des frais d’agence au cours d’une acquisition est envisageable, surtout avec les prix de l’immobilier qui ne cessent d’augmenter. La commission d’une agence immobilière se base sur le pourcentage du prix de vente, et elle est assez onéreuse. Cela implique un coût non négligeable à inclure dans le budget de l’achat d’un appartement ou d’une maison.

Les frais d’agence immobilière coûtent assez cher en France ?

Les frais d’agence peuvent représenter un coût élevé dans une acquisition immobilière. La plupart des agences immobilières ne se gênent pas pour facturer leurs services entre 5 à 10 % du prix de vente d’un bien immobilier. Il est possible d’additionner des frais de notaire à ceux-là d’un pourcentage situé entre 7.5 à 8.5 % dans l’immobilier ancien. Ils représentent les frais de 10 à 15 % à payer en supplément du prix de la maison ou de l’appartement. Une raison de plus de pousser les propriétaires à conserver leur logement pendant des années afin d’amortir le coût d’achat par rapport à un même bien en location.

Du point de vue de l’acquéreur, les frais supplémentaires sont élevés en fonction du service rendu. Les agences immobilières surtout celles qui jouissent d’une bonne notoriété, n’ont pas eu de scrupule à profiter de chaos du marché immobilier pour faire exploser les frais d’agence.

Qui paye les frais d’agence pour une vente immobilière ?

D’un point de vue légal, les frais d’agence immobilière peuvent être à la charge du vendeur ou de l’acheteur. Tout dépend du mandat de vente que signe le propriétaire avec son agent immobilier ainsi que des options choisies. Quelle que soit la formulation choisie, c’est toujours l’acheteur qui paie directement ou indirectement la commission de l’agent immobilier. Soyez tout de même vigilant, car il est préférable pour l’acquéreur qu’il se charge de payer les frais séparément. Si cela ne change rien pour le vendeur, cela peut permettre à l’acheteur de réduire les frais de notaire en enlevant les frais d’agence du prix. De cette façon, vous pourrez économiser des centaines d’euros et vous en servir sur un autre aspect de votre projet immobilier.

Quand payer la commission et pourquoi c’est si cher ?

En France, l’agence immobilière ne perçoit une commission que si elle parvient à vendre effectivement le bien immobilier pour lequel elle a un mandat. Les conditions sont fixées par la loi Hoguet. Ce n’est qu’à la signature de l’acte authentique de vente que l’agence immobilière perçoit des honoraires en tant qu’intermédiaire ayant permis la réalisation de cette transaction. L’agent exécute plusieurs tâches tels que :

  • L’estimation du prix et l’échange avec le vendeur concernant la stratégie de mise en vente,
  • La gestion des différentes demandes de contacts et réaliser plusieurs visites,
  • La communication pour la maison ou l’appartement à vendre,
  • L’intermédiation entre l’acheteur et le vendeur sur les caractéristiques du bien.

Lorsque vous désirez par exemple vendre votre bien immobilier, vous devez chercher à connaître sa valeur marchande au préalable, et pour cela rendez-vous sur https://www.capstone-immobilier.fr/.

Catégories
Uncategorized

Vente d’un bien immobilier : conseils et informations pour réussir

Lorsqu’un propriétaire veut vendre son bien immobilier, il se pose plusieurs questions. Parmi elles ont peut citer la nécessité de faire appel à une agence pour la signature d’un mandat ou se passer de ses services.

Conclure la vente de son bien en moins de 6 mois

Si vous êtes propriétaire d’un appartement ou d’une maison à vendre, l’une de vos inquiétudes doit se situer au niveau de la recherche d’un acheteur. Même dans un marché immobilier en pleine crise, il est possible de vendre rapidement en suivant quelques règles. La fixation du prix d’un bien immobilier est l’élément essentiel. Si le prix est trop haut, le bien risque de ne pas se vendre et vous risquez de le vendre moins cher plus tard. Mais aurez perdu l’argent par rapport à ce que vaut réellement votre bien immobilier. Il existe des dizaines voire centaines d’appartements et de maison à vendre dans une ville. Il faudra faire la différence entre présentant l’offre de façon correcte par rapport à votre marché pour une vente rapide du bien immobilier.

Obtenir des estimations sur le prix de votre bien

La réussite de votre bien dépend en majeure partie de la qualité de l’estimation du prix de votre maison ou de votre appartement. Il existe plusieurs moyens de faire estimer la valeur de votre bien immobilier. Vous pouvez faire appel à un professionnel qualifié la tâche :

  • Une agence immobilière,
  • Un expert immobilier,
  • Un notaire,
  • Un moteur d’estimation en ligne.

Vous pouvez vous-même analyser à quel prix vous pouvez vendre en utilisant un comparateur et en étudiant le marché local. Regardez les données dans les annonces immobilières ne représente qu’un indicateur. Dans un marché assez tendu, la marge de négociation sera assez faible. Peu importe les moyens que vous utiliserez pour l’évaluation de votre logement, ce n’est qu’au moment de la vente que vous verrez si l’estimation est réaliste et s’il est nécessaire de l’adapter pour trouver un acheteur.

Pour avoir plus de conseils concernant la vente rapide de votre logement, nous vous proposons de visitez le site https://www.agence-immobilier.fr/.

Entre particuliers ou via une agence immobilière ?

Il est possible de vendre votre bien directement à un particulier comme vous. Aucune loi ne vous oblige à passer par une agence immobilière pour trouver un acquéreur. Mais il est vivement conseillé de connaître les avantages et inconvénients d’une vente sans agence.

Lorsque vous confiez la vente de votre bien à une agence immobilière, c’est l’agent qui s’occupe de la rédaction de l’annonce et de la présentation de l’offre. Il gère les demandes d’informations sur le logement ainsi que des visites. Pour les personnes qui optent pour les services d’un notaire ou d’une agence, faites attention à ses choix. Comme dans tout métier, il existe des bons intermédiaires qui vous feront gagner du temps et de l’argent. Et dans le cas contraire, l’agent profite de votre situation sans vous offrir l’accompagnement dont vous avez besoin.

Catégories
Uncategorized

Vendre un bien sans agence immobilière : les avantages et les inconvénients

Le fait de vendre sa maison ou son appartement sans passer par une agence immobilière est tout à fait possible et cela possède quelques avantages non négligeables. La vente entre particuliers est régulièrement réalisée, mais si vous vendez sans agence, vous devez éviter certains pièges et connaître les inconvénients.

Se passer d’une agence immobilière pour la vente en vaut-il la chandelle ?

Les frais d’agence immobilière en France sont élevés, raison pour laquelle certains particuliers préfèrent se passer de leurs services. Le particulier qui veut vendre s’interroge sur la nécessité de faire appel à un intermédiaire pour la vente de son bien immobilier. Les frais d’agence viennent augmenter le prix d’acquisition du bien ce qui le rend moins attrayant pour les potentiels acheteurs face aux autres biens en vente, bien qu’il soit possible de négocier les frais d’agence.

Après la réalisation de plusieurs estimations immobilières, vous aurez une idée approximative du prix du marché pour votre maison ou votre appartement. Un acheteur regarde le prix final et ne se soucie pas du fait qu’il comporte les frais d’agence. Une vente sans agence immobilière offre l’avantage de pouvoir placer le prix du bien plus bas en maintenant le prix net du vendeur. Cela permet d’être plus compétitif par rapport aux autres biens vendus via l’agence et de vendre plus vite.

Si vous désirez vendre votre bien et qu’il est occupé, sachez que vous ne pourrez pas expulser le locataire qui l’occupe sans respecter le délai de préavis, https://www.cordouan-immobilier.fr/ vous en dit plus sur ce sujet.

Ne pas surestimer le prix de votre bien immobilier

L’agent immobilier doit avoir une connaissance des tarifs appliqués dans la région pour une maison ou un appartement. Il possède les informations cruciales que vous ne pourrez pas obtenir si vous décidez de vendre sans passer par une agence immobilière. Il existe tout de même d’autres options pour l’obtention des estimations pour votre bien immobilier. L’un des plus gros risques que vous prenez en tant que vendeur est la mauvaise fixation du prix de vente du bien. Il est difficile de fixer un prix trop bas pour son bien, car les vendeurs de particulier à particulier ont tendance à être exigeant par rapport au prix du marché et aux biens immobiliers concurrents.

Pour vous protéger d’un tel risque, prenez le temps d’estimer votre maison ou votre appartement. Ensuite, soyez attentif aux informations reçues pendant les premières visites. Plusieurs signes permettent de pouvoir rectifier le tir.

  • Si vous ne recevez aucune visite : cela signifie qu’il y a un problème entre ce que vous proposez et le prix demandé. Soit la présentation de votre bien n’est pas correctement détaillé et que votre bien n’est pas assez valoriser ou encore que le prix demandé soit très élevé. Une bonne rédaction d’annonce immobilière plus de belles images sur votre annonce sont capitales.
  • Si vous recevez des visites mais pas d’offre cela veut dire que votre logement n’est pas assez attrayant d’après les visiteurs par rapport au prix demandé. 
Catégories
Uncategorized

Pourquoi installer une porte blindée dans le cadre d’une rénovation ?

La porte extérieure est le premier portail et obstacle que l’on peut dresser devant les cambrioleurs pour éviter qu’ils ne soient contrariés. Grâce à leur structure en acier, les portes blindées offrent une sécurité inégalable dont chaque propriétaire de logement a besoin. Plusieurs raisons peuvent vous inciter à changer votre porte actuelle par une porte chambre dans le cadre des travaux de rénovation.

Augmenter la sécurité

L’une des principales raisons d’installer une porte blindée est l’augmentation de la sécurité contre toute intrusion externe. Les portes chambres sont plus sécurisées et offrent un degré de résistance élevé aux coups et attaques fortes. Le secret réside dans l’acier dont la porte est constituée. La résistance de ce matériau se base sur la quantité de nerfs et de plus qui se forment lorsqu’un intrus essaie de le tordre et qui réussissent à bloquer les outils d’attaques des malfrats. En plus leur poids lourd, les portes blindées ne sont pas facilement démontables de leur emplacement, et il n’est pas possible de les extraire totalement ce qui complique davantage la tâche aux cambrioleurs. 

Les portes chambres assurent aussi une excellente isolation thermique et sonore de l’extérieur c’est-à-dire qu’elles sont capables de bloquer les températures élevées en cas d’incendie.

Possibilité d’installer des charnières et des serrures de sécurité

Les portes chambres sont équipées de systèmes de verrouillage robustes et efficaces. Ces derniers comprennent les loquets en acier résistant fonctionnant en coordination avec les boulons qui sont eux fait en acier situés sur le côté des charnières. Les charnières en acier peuvent être installées grâce à un mécanisme anti-louvoiement qui doit empêcher toute sorte d’ouverture par le côté.

La majorité des portes chambres présentes sur le marché facilitent l’usage de n’importe quelle serrure de sécurité que l’on peut adapter aux besoins et remplacer à n’importe quel moment. Les serrures de sécurité sont conçues pour résister aux multiples utilisations de la force, mais il existe plusieurs modèles ayant des caractéristiques différentes (électroniques, avec contrôle d’accès, mécaniques), n’hésitez pas à demander l’avis d’un expert pour choisir votre modèle de porte blindée.

La porte blindée dispose de certificats de sécurité comme garantie pour votre assurance

Les portes blindées sont testées dans des laboratoires où tous les tests sont menés pour une meilleure garantie du niveau de sécurité de chaque modèle conçut. Ce sont les laboratoires qui délivrent l’homologation et la certification de sécurité nécessaire pour les portes de résistance physique.

En dehors de l’installation d’une porte blindée pour une meilleure sécurité et isolation, vous pouvez également profiter pour changer vos volets et pour les choisir rendez-vous sur https://www.renov-immo.fr/.

Installation facile et sûre de la porte blindée

L’installation d’une porte blindée est une tâche assez simple et bien qu’elle ne requière pas d’outils particuliers. Cette dernière doit être confiée à des professionnels. La pose d’une porte blindée fait partie de la sécurité.

Il existe plusieurs techniques pour installer des portes blindées avec des vis et des ferrures spéciales ayant démontré une résistance égale ou supérieure à l’installation traditionnelle.

Catégories
Uncategorized

Vendre sa maison en passant par un notaire

Lorsqu’on veut vendre une maison, on pense plus aux agences immobilières pour nous venir en aide. Mais ce que plusieurs propriétaires de biens ne savent pas, c’est que le notaire peut également aider à la vente immobilière. La vente d’une maison ou d’un appartement avec un officier public offre de nombreux avantages.  

Le notaire et l’immobilier

Les rôles d’un officier public ne se limitent pas à l’officialisation des transactions et le paiement des taxes comprises encore appelées frais de notaire. La plupart des études notariales jouent le rôle d’intermédiaire entre les vendeurs et les acheteurs. Le notaire vient en aide au vendeur pour trouver un acheteur pour son bien en contrepartie d’une rémunération fixée à l’avance et qui est indépendante des frais de notaire payés par l’acquéreur moment de la finalisation de l’acte de vente.

Le notaire est le mieux placé pour mettre en relation l’acheteur et le vendeur pour un appartement ou une maison. Le passage chez l’officier public est obligatoire pour la finalisation de toute transaction immobilière. Ce dernier connaît son marché immobilier local, ses acteurs (agents immobiliers, promoteurs, banques, et mandataires) et tous les détails juridiques sur une propriété. Plusieurs notaires associent à leur activité par un rôle intermédiaire. Le processus se passe comme avec celui d’une agence immobilière. Un vendeur peut donner un mandat de vente à un officier public afin qu’il s’occupe de la recherche d’un acheteur. Aussi, l’acheteur peut demander au notaire de lui trouver un bien immobilier à acheter en lui confiant un mandat de vente de recherche.

Pour cette activité de négociation immobilière pour le compte d’entreprises ou de particuliers, le notaire est soumis à une déontologie et se doit d’être impartial entre les deux parties concernées par la vente.

Quel prix pour une vente immobilière par un notaire ?

Il n’y a pas si longtemps que ça, les notaires qui jouaient le rôle d’intermédiaire dans le cadre d’une transaction immobilière étaient soumis à une taxation fixée sur le plan national. La taxation était moins élevée que de nombreuses agences immobilières. Depuis la date du 1er mars 2016, les officiers publics ne sont plus soumis à un tarif unique et fixé sur le plan national. Chaque notaire peut définir son propre prix pour la vente de votre logement. C’est à vous de demander à votre notaire le pourcentage qu’il va prendre sur le prix de vente de votre bien immobilier pour sa commission. Tout comme les frais d’agences immobilières, ces frais sont négociables. Il est possible de mettre les locataires en concurrence, comme vous le feriez avec les agents immobiliers. Pour une vente par notaire, il faut s’assurer que celui-ci aura du temps à lui consacrer et vérifier quels seront les moyens utilisés pour la recherche des acquéreurs potentiels.

Le droit immobilier est une notion très importante, et il est conseillé à tout vendeur et acheteur de le comprendre ainsi que son fonctionnement pour éviter d’être confronté à des situations déconcertantes par exemple au cours d’une transaction immobilière, https://www.mon-agence-immobiliere.be/ vous en dit plus sur le sujet.

Catégories
Uncategorized

Estimation d’un bien immobilier par un professionnel

Faire estimer la valeur de son bien immobilier est une étape importante pour la réussite de la vente immobilière. Il existe de nombreux moyens d’obtenir une estimation immobilière. Certaines d’entre elles sont gratuites et d’autres payantes. Plusieurs prestataires (experts, agences, et notaires) ou services d’estimation en ligne peuvent vous venir en aide.

Chaque bien est unique et s’étudie de façon précise

Il existe plusieurs sites concernant les prix immobiliers pouvant permettre d’obtenir une première impression des prix de logements dans votre secteur géographique. Pour une évaluation précise de votre maison ou de votre appartement, ne vous contenter pas d’appliquer une moyenne générale du prix au mètre carré à celui de la surface de votre appartement ou encore d’utiliser le prix moyen de vente d’un logement. Un bien immobilier est spécifique en raison de son emplacement. Deux appartements similaires au sein d’un immeuble ne sont pas localisés exactement au même lieu. Il existe une multitude de critères à étudier pour l’établissement de la vraie valeur vénale d’un bien. Pour la réalisation d’une estimation immobilière, adressez-vous à des experts ayant de l’expérience sur ces évaluations et ils ont accès aux différentes informations des ventes anciennes sur votre marché immobilier local.

Une estimation en ligne pour une maison ou un appartement

Depuis des années, plusieurs sites d’estimations immobilière en ligne ont été créé. La plupart des sites se réfèrent sur des bases de données regroupant plusieurs informations concernant les ventes réalisées dans un passé proche. Ces derniers peuvent vous donner une fourchette de prix pour votre logement sans même le visiter. Plus les ventes sont similaires dans votre zone géographique, plus les évaluations en ligne très précises.

Les estimations immobilières des notaires sont les plus fiables

Les notaires sont des personnes qui enregistrent et officialisent les transactions. Ils s’occupent de récupérer les taxes sur une acquisition immobilière pour le compte de l’Etat à travers les frais de notaire. Les notaires sont bien positionnés pour la connaissance de la valeur vénale des biens immobiliers dans la ville ou la région où ils exercent. L’expérience de l’officier public sur votre appartement ou maison peut se faire de deux façons différentes :

  • Le notaire étudie d’une façon spécifique la valeur du bien immobilier dans le cadre d’une expertise plus détaillée. Il communique à son client plusieurs éléments comme des exemples de transactions identiques,
  • Le notaire fournit un certificat d’expertise, il estime la valeur du bien en s’appuyant sur une méthode excluant tout audit du bien.

Si vous souhaitez vendre votre bien immobilier, sachez que l’accompagnement d’une agence immobilière vous sera bénéfique, découvrez pourquoi sur https://www.ihc-immo.fr/.

Notez que le prix d’une expertise notariale dépend du type de bien, du temps qu’il faut pour la réalisation de l’étude complète et aux recherches techniques. L’agent immobilier propose d’étudier votre logement pour vous donner des conseils sur le prix adapté. La majorité des agences immobilières proposent des estimations de logement gratuits. C’est le meilleur moyen pour ces derniers de récupérer les mandats de vente.

Catégories
Uncategorized

Tout savoir sur les frais de notaire

Dans le cadre d’une acquisition immobilière, on a tendance à se perdre concernant les tarifs du notaire. On s’interroge sur les frais et la responsabilité du notaire. Mais il est possible que ces frais soient financés par votre crédit immobilier. Si vous ne vous retrouvez pas concernant les frais de notaire, sachez qu’une explication vous permettra de tout assimiler.

Les expressions à comprendre

Pour mieux comprendre en quoi consiste les frais de notaire, il convient de distinguer les honoraires et les émoluments. Les honoraires sont libres et correspondent à une activité libérale du notaire et les émoluments sont des frais réglementés. L’officier public est libre de fixer le prix des prestations qu’il propose.

Retenez que le notaire travaille pour l’Etat et pour eux-mêmes. Ils sont à la fois des officiers publics et des professionnels libéraux. L’officier public peut exercer une des fonctions citées. S’il décide de pratiquer une activité libérale, il faut prévoir des frais plus onéreux.

Composition des frais de notaire

Les frais de notaire dans leur globalité sont composés de différents frais de dépenses. Pour simplifier la tâche, les frais sont inclus dans les impôts et taxes. Ces derniers représentent un pourcentage assez lourd dans les frais de notaire. Il s’agit surtout des taxes communales et départementales qui peuvent atteindre parfois un taux de 7 % du prix du bien immobilier. On retrouve à côté les émoluments du notaire qui sont des frais fixés par la loi et demeurant statistiques en fonction du prix du bien et de sa valeur sur le marché.

Quant au débours et aux honoraires, le notaire dans l’exercice de son activité est contraint d’effectuer quelques démarches. Ces dernières permettent de vérifier et de la légalité d’une vente. Pour parvenir à cette finalité, l’officier public doit contacter d’autres intervenants. C’est la raison des autres frais supplémentaires. Il faut intégrer la contribution de sécurité immobilière utile pour les formalités d’enregistrement foncier.

Est-il possible de réduire les frais de notaire ?

Les frais de notaire représentent un budget énorme dans le cadre d’une transaction immobilière. En respectant certaines démarches, il est possible que les frais soient réduits. Les solutions les plus communes sont :

Les frais d’agence : pour baisser les frais de notaire, prenez en charge les frais de l’agence. Dans certains cas, certaines personnes incluent ces frais dans le prix du bien. Le pourcentage des taxes est inclus dans le prix du bien, les taxes sont considérées comme les frais de notaire. Pour baisser les prix, distinguez au sein de l’acte de vente du montant du bien et les frais d’agence. De cette façon, vous paierez moins, et la seule chose que vous devrez payer ce sont les frais d’agence. Pour réduire les frais de notaire, vous pouvez déduire le prix des meubles du prix de vente du bien.

Si vous envisagez de louer un bien en copropriété, il est important d’avoir toutes les informations concernant ce sujet, pour éviter de tomber dans les multiples pièges de l’immobilier, nous vous proposons d’en savoir plus sur https://www.ouest-immobilier.fr/.

Catégories
Uncategorized

Tout savoir sur la transition énergétique

La transition énergétique est l’ensemble des transformations du système de production, de distribution énergétique et de consommation que l’on observe sur un territoire. Une telle mesure est prise dans le but de rendre la localité plus verte.

Comprendre la transition énergétique

La transition énergétique est partie prenante des différentes stratégies de développement durable et de la lutte contre le réchauffement climatique. Une telle mesure se base sur l’évolution de la technologie et les volontés politiques. Les programmes mis en place s’appuient sur le remplacement progressif des énergies fossiles et nucléaires, par les énergies renouvelables, une politique de réduction de la consommation, de réductions des gaspillages énergétiques et d’économie d’énergie. Ceci est possible en optimisant l’efficacité énergétique et les évolutions comportementales concernant la consommation. L’on remarque déjà le transfert de certains usages comme l’électrique.

Origine et enjeux de la transition énergétique

Le concept sur la transition énergétique a été instauré en 1980 en Allemagne et Autriche, d’abord sous forme d’un livre blanc. Ensuite, il est apparu dans la ville de Berlin lors du premier congrès réservé à ce propos. Nous tenons à mentionner que cette avancée progressive des énergies polluantes, carbonées ou à potentiel risque aux énergies propres et renouvelables répond à de nombreux enjeux :

  • Décentralisation et organisation des infrastructures, vers une meilleure répartition d’emploi non délocalisables,
  • Sécurisation des systèmes énergétiques,
  • Réduction de la consommation,
  • Préservation de la santé de la population,
  • Objectifs de la transition énergétique.

La transition énergétique a comme objectif de remplacer un grand nombre d’énergies jugées nocives par un autre type d’énergie, encore appelés renouvelables, propres et sécurisées. Ces énergies sont séparées en différentes catégories : les énergies dangereuses pour l’environnement, celles dangereuses pour l’homme.

Parmi ces différentes énergies non renouvelables on peut citer : le charbon, le gaz et le pétrole dont les principaux gisements seront épuisés d’ici quelques années. Et pourtant, ces énergies sont considérées comme dangereuses pour l’environnement en raison de la pollution qu’elle engendre leur exploitation et leur extraction. Ces dernières sont nocives pour la santé et peuvent impacter les poumons.  Il est possible de procéder à l’aménagement des combles au sein de votre habitation pour passer au mode écologique et limiter les déperditions de chaleur. Pour cela, vous devez suivre quelques étapes indispensables détaillés sur https://le-verdier-immobilier.fr/.

Les différentes catégories citées permettent le classement de façon prioritaire les raisons pour lesquelles, il est judicieux de mettre fin à leur exploitation. Il est probable que le nucléaire est une grande menace pour l’humanité.

Que dit la loi sur la transition énergétique ?

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Le texte met en avant le renforcement de l’indépendance énergétique, la protection de l’environnement, la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la santé publique. La loi sur la transition énergétique comporte 8 objectifs à atteindre :

  • La réduction de la consommation énergétique,
  • L’accroissement de la part des énergies renouvelables,
  • L’amélioration des performances énergétiques des bâtiments.
Catégories
Uncategorized

Tout savoir sur l’immeuble haussmannien

Dans l’époque antique, le Baron Haussman était un personnage archétypal du deuxième empire. Ce maniaque de travail était très ambitieux et il a su gravir les échelons du corps préfectoral jusqu’à décrocher la plus exceptionnelle des missions : la modification de Paris.

Ce grand homme a joué un rôle important dans l’embellissement de la ville. Ses réalisations sont reconnaissables avec leurs balcons filants, leurs façades sculptées et leurs gabarits bien agencés ainsi que leurs toitures à la Mansart.

Bref résumé des immeubles haussmanniens

Avant le 19ème siècle, on n’entendait pas parler des immeubles haussmanniens, car au début cette époque, la capitale Paris était la seule ville principale médiévale avec des ruelles étroites et sombres, des immeubles sans arbre et insalubres. Les égouts et l’eau courante étaient peu nombreux tout comme la circulation qui était catastrophique.

Les premières œuvres d’Haussmann font référence à Paris. Les immeubles haussmanniens sont prestigieux et aux pierres taillées en façade pour offrir un décor unique à la ville lumière. Grâce à ces constructions, la ville de Paris est très enviée par les autres capitales de l’Europe. Pour mieux comprendre ce phénomène, il faut connaître l’histoire de l’architecture qui auparavant n’avait rien au hasard.

Des immeubles homogènes

Pour Haussmann, les immeubles devaient permettre de dessiner un plan urbain. Ces derniers étaient édifiés pour une intégration à des axes prédéfinis. Grâce à des architectes de qualité et les urbanistes, le préfet a forgé de solides bases architecturales particulières. Ces dernières ont pu donner à la ville un paysage assez homogène. De cette façon, les façades sont obligatoirement taillées dans la pierre et ont la même hauteur tout le long de la rue. Une telle hauteur est proportionnelle à la largeur de la rue.

Pour ce qui est des étages, ils sont limités à 6. Les balcons sont le plus souvent filants et se situent au 2èeme et 5ème étage pour un meilleur habillage de l’ensemble.

Aérer, unifier et embellir la ville

Ces mots suffisent pour définir l’objectif du préfet. Une mission d’aération se référait à la mise en place d’espaces verts, dont les arbres le long des parcs, des rues, l’aménagement des bois de Boulogne et des Vincennes. La construction d’un système pour l’approvisionnement en eau courante et d’un réseau d’égouts. La mission d’unifier quant à elle correspondrait à la connexion des différents quartiers via une création d’un ensemble urbain.

Si vous prévoyez acheter un bien immobilier dans un immeuble Haussmannien, découvrez quelques conseils pratiques sur https://www.vendresamaison.eu/ sur cette étape importante de votre vie.

Comprendre le plan classique d’un immeuble Haussmannien

La construction Haussmannienne privilégie une cour intérieure pour l’optimisation de l’aération et l’éclairage qui sont des éléments importants pour les professionnels. Un appartement Haussmannien possède d’un intérieur doté d’une entrée connu sous le nom « d’antichambre ». Et d’un long couloir observant les différentes pièces se trouvant dans la continuité du hall en enfilade. Notez que chaque pièce est équipée de grandes fenêtres, d’une salle à manger, des chambres et d’un salon.

Catégories
Uncategorized

Point essentiel sur le calorifugeage 

Tout logement qui cherche à optimiser sa consommation énergétique dans le but de réaliser des économies et baisser le rejet de gaz carbonique. Le gouvernement ne cesse d’inciter les secteurs concernés à mener des actions importantes concernant l’économie d’énergie. Parmi ces dernières, le calorifugeage est une alternative parmi tant d’autres, mais elle s’associe plus à un système de canalisation. De façon concrète, cette opération consiste à limiter la déperdition de chaleur qui comme tout le monde le sait est l’une des principales causes de la consommation d’énergie plus lourde. Le but est d’isoler les tuyaux et les accessoires des installations thermiques et frigorifiques. Le calorifugeage trouve son importance lors de passages de canalisations dans une zone sans chauffage. Le procédé est conseillé si la production d’énergie ainsi que les terminaux tels que les climatiseurs et les radiateurs sont assez éloignés l’un de l’autre. La réalisation de cette opération permet de développer les conduits d’un isolant. Il faut noter que l’intervention des professionnels en isolation thermique est indispensable pour la réalisation de cette action.

En quoi consiste les travaux de calorifugeage ?

Grâce au réchauffement climatique, et la baisse des sources d’énergies fossiles, les experts et les techniciens en déperdition de chaleur n’ont pas oublier de proposer de bonnes solutions efficaces aux particuliers et aux professionnels qui désirent optimiser leur consommation d’énergie. Nous avons l’exemple du calorifugeage.

Si l’on s’en tient à l’étude internationale réalisée en 2007, l’isolation thermique est une solution des plus économes pour la limitation de l’émission de gaz carbonique. Mise à part l’isolation thermique des parois, les solutions élaborées tiennent compte de l’isolation des équipements dont les citernes, les installations de froid, de chauffage et les réservoirs.

Ce secteur est plus connu sous le nom de calorifugeage en France. Ce dernier est simple à mettre en œuvre et coûte moins cher, mais on le considère comme l’un des plus grands chantiers de la rénovation énergétique. Si l’on sait qu’avec le dispositif des CEE, il est tout à fait possible de profiter des aides financières sur les travaux d’isolation, dont un calorifugeage. Les certificats économie énergie sont capables de financer l’intégralité des chantiers. Pour une meilleure isolation écologique de votre logement, vous devez choisir un matériau de qualité et pour plus d’informations sur le sujet, rendez-vous sur https://www.immocreation.ch/.

Processus d’une opération de calorifugeage

Il présente un procédé simple et efficace. Il consiste à isoler les canalisations ou les gaines de ventilation afin de limiter les pertes de chaleur. C’est une excellente solution privilégiée pour baisser les perturbations extérieures tels que le gel, la condensation ou le givre. Cette opération permet de conserver l’énergie thermique et de réduire les rejets de gaz carbonique. Il est essentiel, car la température de l’eau de chauffage est très élevée et la perte est plus lourde. Pour ce qui est de la productivité du calorifugeage, cette dernière dépend de la conductivité thermique de l’isolant. En cas de détection d’une quelconque faiblesse, le matériau présente une excellente isolation. Dans certains cas, elle dépend du diamètre externe du tube.

Catégories
Uncategorized

Pourquoi refaire son jardin ?

Le jardin est un espace que l’on peut aménager de différentes façons, il est possible d’y construire une terrasse, une petite piscine ou encore de le laisser dans son état naturel. Si votre jardin est vieux et que son aspect ne vous donne plus envie, vous pouvez simplement le réaménager à votre convenance en procédant à quelques ajustements. D’autres raisons plus importantes peuvent vous pousser à refaire votre jardin. L’aménagement d’un jardin est assez gratifiant et c’est une idée pour plus le mettre en valeur.

En faire un lieu de vie

Posséder un extérieur non aménagé, c’est prendre le risque de ne pas bien profiter. Alors, si vous décidez d’aménager votre extérieur en faisant de lui un espace de vie, assurez-vous qu’il corresponde à vos besoins et à votre façon de vivre ainsi que l’esthétique. Le jardin lorsqu’il est bien aménagé offre une belle vue dans l’ensemble et vous pourrez le contempler depuis n’importe quelle pièce de votre maison.

Agrandir la maison

Prendre la décision d’investir dans son jardin, c’est permettre de créer des espaces de vies qui viennent compléter ou répondre à votre intérieur. Si vous créez par exemple un coin repas en extérieur, avent une salle à manger d’été sous une pergola, vous prolongez votre cuisine interne, mais en extérieur. Cela vous permet de cuisiner au soleil sans vraiment être exposé, sauf si vous faites un barbecue.

Un nouvel espace de convivialité

Lorsque le temps est propice, vous serez ravi d’accueillir vos proches et vos amis dans votre jardin. Il faut donc veiller à ce que tout soit aménagé de façon convenable. Raison pour laquelle, vous devez enlever la mauvaise herbe, et plantez de belles plantes.

Apporter du charme à votre jardin

La décoration en intérieure prend toute son importance de nos jours. Si vous désirez être à l’aise dans votre maison, aménager correctement votre jardin. Lorsqu’un espace extérieur est aménagé convenablement, il offre un confort et une sérénité. Vous aurez l’impression que votre rythme de la vie est différent en regardant les plantes poussées au fur et à mesure dans votre jardin.

Le jardin potager

Le jardin est l’occasion d’un retour à ses racines tel que le jardin nourricier. Avoir un jardin permet de se lancer dans la culture des fruits et légumes. On tire une certaine satisfaction à se nourrir de sa propre production. Vous pouvez devenir un jardinier amateur et apprendre d’excellentes pour la culture des légumes.  Pour avoir plus d’informations concernant l’entretien de votre jardin, vous pouvez consulter un jardinier professionnel, et ce, pour de nombreuses raisons comme évoquées sur https://www.habitat-malin.fr/.

Une plus-value pour la maison

Lorsque vous prévoyez vendre un bien, un espace aménagé à l’extérieur apporte une certaine valeur ajoutée à l’ensemble du bien et cela peut faciliter une projection du futur acquéreur, et même provoquer un coup de foudre pour le bien. Si vous ne savez pas de que côté commencer dans l’aménagement de votre jardin, les services d’un spécialiste vous seront d’une grande utilité.

Catégories
Uncategorized

Comment bien isoler ses combles ?

Le chauffage représente au moins 75 % des dépenses énergétiques au sein d’un logement. Si une habitation n’est pas correctement isolée, ces déperditions peuvent aller jusqu’à 55 %. Alors, pour réaliser des économies d’énergies, vous devez penser à l’isolation de vos combles. Cette action permet de valoriser votre bien à condition d’installer une isolation de qualité.

Les raisons pour lesquelles il faut entreprendre des travaux d’isolation

Réaliser une isolation des combles perdus ou aux autres techniques d’isolation permet d’économiser de l’énergie au sein d’une habitation. Ce processus associé à l’isolation des murs scinde la facture d’énergie en deux parts égales. Notez que les principales sources de déperdition de la chaleur dans une maison, viennent du toit et des murs mal isolés. Certaines parois des combles sont directement en contact avec l’extérieur de la maison. Si en tant que propriétaire d’un bien immobilier vous décidez de renouveler vos combles, l’intérieur de votre maison aura une meilleure température et des plus agréables.

Un autre avantage de cette méthode est l’optimisation du confort interne de la maison. Un logement lorsqu’il est isolé préserve la chaleur en hiver et la fraîcheur des nuits en été. Pendant la période estivale, l’air chaud qui circule est capable d’atteindre les 70 °C. Lorsque vous installez une bonne isolation étanche, l’air sera bloqué dans les combles et en échange, toute la maison conservera sa fraîcheur.

Réaliser l’isolation de vos combles perdus, permettra la mise en valeur de votre bien, mais également cela va contribuer à la lutte pour la préservation de l’environnement si le bâtiment représente un grand poste de consommation d’énergie important. Pour que cela n’arrive pas, le gouvernement pousse les propriétaires de logement à adopter l’éco-rénovation.

De façon claire, les avantages relatifs à l’isolation thermique des combles sont au nombre de trois :

  • Gain de confort thermique,
  • Baisse de moitié de la facture,
  • En cas de manque de ressources, il est possible de profiter des aides financières pour vos différents travaux.

La réglementation thermique en rapport avec le système d’isolation

Le certificat de performance énergétique est un l’un des documents plus ou moins nécessaires lorsque vous décidez de vendre ou de mettre un logement en location. Ce dernier doit être remis aux propriétaires et aux locataires. Pour les logements nouvellement construits, ce document est obligatoire. Dans ce cas, deux réglementations sont exigées lorsqu’il faut aménager les combles perdus :

La réglementation thermique (RT) 2005

Cette dernière se base sur trois principes à savoir :

  • L’économie d’énergie qui englobe la consommation d’énergie du bâtiment, surtout le chauffage, l’eau chaude sanitaire et le refroidissement.
  • Le confort d’été,
  • Les garde-fous.

Si vous désirez investir dans l’immobilier locatif ancien, veillez à ce que les logements que vous comptez louer soient bien isolés. Pour que votre investissement soit une réussite, découvrez quelques conseils sur https://www.capitole-immobilier.fr/.

La réglementation thermique (RT) 2012

Elle vise au contrôle de l’efficacité et de la consommation énergétique ou le confort été dans les bâtiments non climatisés. Cette dernière a été mise en avant en 2013 pour les logements neufs.

Catégories
Uncategorized

L’achat de part dans un domaine viticole

Si vous avez toujours eu envie d’être propriétaire d’un vignoble ou d’un domaine viticole, sans pour autant concrétiser cela faute moyen financier. L’acquisition d’un tel domaine est possible à condition de suivre certaines règles essentielles. Depuis des années, il est possible pour toute personne d’investir dans les domaines viticoles grâce à un financement dit de masse. Ce dernier permet de s’engager dans le vin avec un engagement financier de faible ampleur, mais permettant d’intégrer un projet viticole.

Les vignobles sont un excellent investissement pour leurs propriétaires, mais cela peut prendre des années pour tirer un quelconque profit. Le vignoble n’est pas un moyen rapide de se faire de l’argent. Comme la majorité des entreprises commerciales, cela requiert un lourd investissement, une excellente combinaison de compétences, de travail, et de connaissances pour la réussite de l’investissement dans un domaine viticole.

Qu’est-ce qu’un groupement foncier viticole ?

Lorsque vous effectuez un achat de part dans un groupement viticole, vous devenez copropriétaire d’un domaine viticole, mais ne possède pas le titre d’exploitant. Cela veut dire que vous n’êtes pas responsable des aléas de la filière viticole au sein de laquelle vous avez placé des fonds. Dans ce cas, vous ne pouvez être responsable des risques qui surgissent. C’est à l’exploitant d’honorer ses obligations tels que le paiement du loyer, et ce, quelle que soit la situation dans laquelle il se trouve.

C’est également pour ces raisons que l’acquisition de parts dans un groupement viticole est une alternative de placement populaire, bien que le risque majeur repose sur la réduction des prix concernant les parcelles de vignes. Vous devez au préalable mener une étude des domaines viticoles et leur rentabilité pour réussir un investissement dans le domaine viticole.

Le principe de fonctionnement d’un groupement foncier viticole

Grâce à l’investissement dans le domaine viticole, vous devez propriétaire d’une parcelle. Cette partie concerne seulement l’achat d’un domaine viticole ciblé au préalable. Dans ce cas, vous disposez de nombreux avantages qui en découlent. Le viticole expérimenté s’occupe de l’exploitation de cette parcelle en vous dédouanement des différentes responsabilités.

En contrepartie, l’exploitant est obligé de verser un loyer avec un montant et à une période fixée à l’avance. Une telle opération s’établit sur une de nombreuses années. Il est également possible d’être payé en nature en recevant d’excellentes bouteilles de vin de l’exploitation.

Si le groupement foncier viticole est très apprécié, c’est parce que cela permettra la diversification de votre patrimoine. Un ROI (retour sur investissement) peut être nécessaire et si vous décidez d’investir en groupe, vous pourrez devenir copropriétaires d’une exploitation agricole de renom.

Être propriétaire de votre propre vignoble est en train de devenir un investissement populaire, et les plus recherchés sont les investisseurs passionnés d’œnologie. En tant qu’expert en vin, avoir son propre vignoble est considéré comme une admiration pour le vin.

Si vous projetez de faire installer une cheminée au sein de votre domaine, ou dans votre maison de campagne, vous devrez faire appel à un professionnel. Pour choisir ce dernier, visitez https://www.travauxassistance.fr/ pour en savoir plus.

Catégories
Uncategorized

Peut-on faire de la sous-location sur une place de parking ?

La sous-location peut être perçu comme une décision d’un locataire ou encore d’un titulaire du bail de mettre en location tout ou partie de son logement à une tierce. Dans la plupart des cas, la sous-location fait l’objet de plusieurs conflits en résidence immobilière. Pour procéder à une sous-location, le locataire actuel doit demander l’accord du bailleur. Si ce dernier ne donne pas son autorisation, le locataire qui s’entête s’expose à un risque de résiliation du bail ou encore à des sanctions. De nombreuses raisons peuvent inciter un locataire à sous-louer sans l’accord de son propriétaire.

La sous-location d’une place de parking est devenue monnaie courante. Il faut se poser la question de savoir si cela est possible sur une place de parking.

La sous-location d’une place de parking selon la loi

Selon la loi 1804-03-07 dans son article 1717 mentionne que : le preneur est en droit de sous-louer, et même de donner son bail à un autre, si la faculté ne lui a pas été proscrite. La sous-location de façon globale est autorisée. Pour en profiter, il faut respecter un certain nombre de règles. Pour mieux assimiler le sujet, il est nécessaire de noter les personnes importantes afin que la sous-location puisse exister de manière légale. La première personne concernée est le propriétaire, et le locataire est celui qui profite d’un contrat de bail avec le bailleur propriétaire. Et la troisième est le sous-locataire du parking.

La sous-location d’un parking doit alors mettre en relation le propriétaire, le locataire et enfin le sous-locataire. En clair, la sous-location sans qu’une de ces personnes ne soient impliquées n’est pas autorisée par la loi.  Il s’agit d’un accord entre le locataire, la sous-locataire et le bailleur.

Les essentiels à connaître sur la sous-location d’une place de parking

La sous-location, est une pratique selon laquelle, un locataire de logement met en location une partie ou la totalité de son logement à une tierce avec une contrepartie financière. Une sous-location sans contrepartie n’est pas réellement une sous-location. Pour ce qui est de la sous-location d’une place de parking, on rencontre ce phénomène partout. Il est très difficile de trouver une place de parking où garer son véhicule. Les locataires d’une bien immobilier ne s’en servant que partiellement ou totalement, ont trouvé un moyen astucieux en le faisant louer pour bénéficier d’un peu d’économie.

Si le locataire décide de faire une sous-location, il doit respecter les règles prévues par la loi. Pour rendre service aux personnes ayant besoin de parking pour garer leur véhicule ou leur moto, une telle location est indispensable. Dans ce cas, tout propriétaire a le droit de constituer un contrat de location concernant la place de parking. Le locataire doit obtenir des agréments du propriétaire avant de le faire.

En tant que propriétaire de logement, vous devez tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité de votre logement, et cela est possible si vous suivez les conseils détaillés sur https://www.travaux-professionnels.fr/.

Catégories
Uncategorized

Comment bien choisir ses ustensiles de cuisine ?

Lorsqu’on aime cuisiner en tant qu’amateur ou professionnel, plusieurs ustensiles de cuisine s’offrent à vous. Les nouvelles techniques ne manquent pas pour faciliter les cuissons, les préparations, et les recettes culinaires. Au vu de la pluralité de l’offre, il devient difficile de choisir ses instruments de cuisine.

Choisir en fonction du matériau de fabrication

Le matériau joue un rôle important pour ce qui est de la résistance de vos ustensiles de cuisine. Ces équipements sont exposés constamment au feu et à l’eau. Quelle que soit la matière (cuivre ou céramique), et les caractéristiques de cet accessoire dépendent essentiellement de la matière de fabrication. Une gamme de divers matériaux est accessible sur le marché. Les matériaux de fabrication peuvent influencer sur la cuisson et le goût des aliments cuisinés, sans oublier votre santé.

Le cuivre un matériau authentique

Le cuivre est l’une des matières les plus connues en cuisine, car cela permet une cuisson authentique et saine. Il est d’ailleurs conseillé par les grands chefs, mais soyez prudent concernant son usure. Un ustensile fait en cuir peut rapidement devenir toxique, car avec la chaleur, il s’oxyde. Si votre matériel présente des dépôts verdâtres songez à le changer.

La fonte naturelle

La fonte naturelle a comme avantage de ne pas laisser échapper des éléments nocifs pour votre santé. Le matériau possède une longue durée de vie, et conduit la chaleur d’une manière parfaite pour une bonne cuisson homogène. Le prix des ustensiles fabriqués en fonte naturelle est assez coûteux, mais la qualité en vaut la peine.

L’inox

Ce matériau est sans danger tout comme la fonte est inoffensive. Il permet de cuire vos aliments sans qu’ils ne collent sur le fonds de la casserole ou la poêle. La chaleur est diffusée de façon uniforme. L’inox est recommandé pour les professionnels de la cuisine. La cuisson obtenue est parfaite et sans aucun danger.

L’aluminium

Ce type de matériau possède de nombreux avantages comme sa légèreté, l’absence de rouille ou encore le passage facile au lave-vaisselle. C’est un bon conducteur de chaleur, plus performant que l’inox ou la fonte.

La céramique

La céramique est un matériau utilisé depuis des siècles permettant le maintien de la chaleur  et la conservation de la saveur des aliments.

Choisir en fonction de la taille

Lorsque vous êtes sur le point d’acheter des ustensiles de cuisine, et autres équipements, ne négligez pas la taille de ces derniers. Il s’agit notamment de :

  • Du diamètre,
  • De l’épaisseur,
  • De la contenance.

Sachez que concernant la taille de vos équipements de cuisine, elle doit correspondre au type de repas que vous projetez cuisiner. Pour les sauces, prévoyez les ustensiles de petite taille. Le choix de vos équipements de cuisine doit tenir compte du matériau de fabrication et de sa taille. Le choix se fait également en fonction de l’usage que vous désirez en faire.

Mise à le choix de vos ustensiles de cuisine, vous pouvez faire celui des meubles de votre salon, et pour cela, suivez les conseils de pro mentionnés sur https://www.maisonetobjets.be/.

Catégories
Uncategorized

Comment bien assurer son bien immobilier ?

La prise d’une assurance logement est devenue obligatoire. Car en plus cela présente de nombreux avantages. Les compagnies d’assurances proposent plusieurs types de couverture permettant la rénovation, la mise aux normes, la réparation et l’entretien d’un bien. Les propriétaires ont largement l’embarras du choix, et ne parvienne pas à choisir un assureur.

Quels sont les différents types d’assurance disponible pour l’immobilier

Avant tout, vous devez savoir que sur le marché, il existe différents types d’assurance disponible pour un bien immobilier. Selon le type de projet que vous avez, et de vos besoins, les couvertures varient. Les prestations sont disponibles dans les sociétés d’assurances professionnelles.

Assurance habitation

Lorsqu’on parle de couverture d’un bien immeuble, il s’agit de l’assurance habitation. La prestation se démocratise chaque jour, et pour cause, c’est une solution efficace pour rénover ou préparer, mais également réaliser l’entretien de son logement à une somme modique. Un bien immobilier peut nous jouer des tours et nous faire dépenser des sommes importantes pour des réparations. D’où l’importance de souscrire à une assurance logement. Les compagnies d’assurances peuvent payer une grande partie des travaux à effectuer pour la mise en valeur du bien. Cela vous permet de réduire les dépenses imprévues. Cette assurance est une sorte de couverture susceptible d’être multirisque ou pas. Tout dépend de votre budget et de vos besoins. Les assureurs sont capables de vous proposer une bonne couverture pour vous protéger de tous les risques encourus par votre maison ou appartement. Il peut s’agir d’un oubli ou d’une catastrophe naturelle.

C’est le notamment le cas du contrat multirisque premium, mais attention, c’est l’assurance la plus chère de toutes. Dans le domaine des assurances, vous disposez de nombreuses alternatives moins coûteuses et intéressantes pour divers cas.

Assurance loyers impayés

Lorsqu’on parle désormais d’assurance bien immobilier, il est question d’une assurance loyers impayés. Il s’agit d’une prestation s’adressant aux propriétaires qui mettent en location leur bien immobilier. C’est la protection idéale pour les propriétaires qui veulent faire face aux mauvais payeurs.

Grâce à l’assurance loyers impayés, vous recevrez votre loyer chaque mois, et ce, même en cas de retard de vos locataires. C’est la compagnie d’assurances, qui s’occupe du règlement des frais et des démarches relatives au recouvrement chez les locataires.

Une formule adaptée à chaque situation

Pour l’assurance habitation, les propriétaires peuvent proposer plusieurs couvertures en fonction de votre situation personnelle.

Assurance propriétaire occupant

En tant que propriétaire de résidence principale, une assurance propriétaire occupant est nécessaire. Il s’agit d’une sorte de couverture contre les accidents de la vie de tous les jours, les pannes et les dégâts sans oublier les rénovations.

Assurance propriétaire bailleur

Si vous comptez mettre un bien en location, l’on vous conseille l’assurance propriétaire bailleur. Il s’agit d’une couverture premium couvrant les dégâts provoqués par les locataires et si possible vous servir d’assurance loyers impayés en fonction de la situation.

Si vous prévoyez d’acquérir un nouveau bien immobilier, sachez que certaines rénovations sont à envisager, et pour les connaître, n’hésitez pas à visiter https://www.mamaisonmonbudget.be/.